Des poèmes pour une vie

La Poésie. Entre vers, rimes et sonorités douces, retrouvez ici l’ensemble de mes poèmes écrits de 2006 à aujourd’hui sur des sujets divers et variés.
Certains de ces poèmes ont également été mis sous forme de vidéos.

Que voulez vous ?

Le matin se lève
La journée commence
Le vent s’achève
Les branches rentrent dans la danse

Les arbres frémissent
Le lierre coulisse
L’eau fraîche s’éveille
Les animaux sommeillent

C’est tous les matins pareil
La nature s’éveille
Les animaux se reposent
Bien avant la métamorphose

Dorénavant ce n’est plus possible
Vous qui sembliez si invincible
Voilà ce que reflète
L’esprit de la conquête

Vous n’auriez pas pu faire pire
Que de choisir cette avenir
Vous auriez pu être prévoyant
Et laisser dormir ce royaume luxuriant

Vous avez réduit vos chances
D’en assumer les conséquences
Il est temps de payer
Le prix du passé

Vous ne faites que de cacher
Une si évidente vérité
Et C’est ainsi que mère nature
A condamné votre futur

Vous osez maintenant dire
Que vous préférez mourir
Vous préférez ignorer
Une nature blessée

Blessée par la folie humaine
Anéantie par toute cette haine
Dévastée par la guerre
Polluée vous avez rendu la terre

Prenez en conscience
Ne perdez pas confiance
Nettoyez votre jardin
Sacrifiez y vos mains

Si tout ceci est fait
Si tout le monde est respecté
Vous pourrez vivre heureux
Alors tout sera harmonieux

Suivez-moi :
Joyeux anniversaire

Cela fait presque deux ans
Que tu as quitté le monde des vivants
Aujourd’hui c’est ton anniversaire
Oui toi, mon père

C’est ainsi un hommage
Que je voudrais te rendre
Toi qui étais si sage
Repose à jamais dans cette chambre

On dit que les souvenirs s’effacent
Alors je ferai en sorte
Que les écrits portent
A jamais ta trace

Je ne regrette pas ton départ
Ainsi en a décider ton destin
Tu m’as laissé du chagrin
Mais j’ai pu découvrir cet Art

La vie est faite ainsi
Parfois triste
Parfois jolie
Suivez en la piste

Je pense que tu comprendras
Que je ne m’attarde au dessus de toi
Car je sais que tu n’es plus là
Mais que tu es toujours autour de moi

Il est temps de te dire à bientôt
Toi que je retrouve dans mes mots
Prends bien soin de toi
Ou que tu sois

Suivez-moi :
Pticha

Minuit a déjà sonné
Je devrais déjà dormir
Mais je préfère t’écrire
Toi qui as toujours su m’aider

Attachante et amusante
Protectrice et maternelle
C’est ainsi un poème
Qu’à tes yeux je présente

Je me suis souvent confié
Tu m’as toujours consolé
Tu sais me faire rire
Mais aussi me rendre le sourire

Pour finir
Il faut que je te dise Pticha
Que tu comptes beaucoup pour moi
Et que je serai là pour te soutenir

Suivez-moi :
Ce jeune fou

C’est l’histoire d’un jeune fou
Qui se disait différent
Il détestait tout
Mais n’était pas méchant

Il réfléchissait sûrement trop
Mais peut être avait il raison
Et c’est ainsi que chaque mots
Renforçait sa conviction

Il se sentait incompris
Seul, il n’avait pas beaucoup d’amis
Il ne voulait pas suivre le modèle
De cette société si cruelle

C’est l’histoire d’un jeune fou
Qui se disait différent
Il rejetait tout
Et gardait sa tristesse en dedans

Il ne croyait plus en rien
Même plus en l’amour
Qui pour lui court toujours
Seule la tristesse lui faisait encore du bien

Il se réfugiait derrière une image
Qui lui donnait espoir et courage
Qu’un monde plus beau sur terre
Existait et l’attendait sans toutes ces guerres

C’est l’histoire d’un jeune fou
Qui se disait différent
Il ne comprenait plus
Et pour lui tout semblait perdu

Son Havre de paix trouvé
Il pourrait recommencer à aimer
Quitter ce monde pour toujours
Et commencer une belle histoire d’amour

Suivez-moi :
Oriane

Inexplicable est la vie
Incompréhensibles sont les femmes
Qui me fera changer d’avis
Qui sera cette âme

Elles attendent toutes l’Elu
Celui qu’elles auraient voulu
Depuis toujours
Serait-ce de l’amour

Enfermées dans leur monde
Elles ne voient pas leur vie
Défiler par seconde
Dans ce monde qu’elles fuient

Réactions inexpliquées
Sentiments éloignés
Compliquées elles sont
Belles elles resteront

Suivez-moi :
Absence

Je t’aime
Toi qui n’es pas là
Toi qui j’espère sera
Le pourquoi de ce poème

Pourquoi t’écrire
Toi que je ne connais pas
Pourquoi souffrir
Alors que tu n’es pas là

Avoir envie d’aimer
Sans jamais n’y avoir goûté
Savoir souffrir
Pour qu’elle puisse sourire

Le moindre de tes mots
Serait si beau
Si jamais tu étais là
Toute proche de moi

Suivez-moi :
Caroline

Peut être pas inspiré par un cadeau
Je préfère t’écrire ces quelques mots
Juste pour te faire sourire
Sans risquer le pire

C’est donc un poème que j’ai choisi
En espérant qu’il te plaira
Même si je trouve que celui-ci
N’est pas assez grand pour toi

Ce ne sont que des mots
Peut être ont-ils un sens pour toi
Ils naissent et meurent ici ou là
Coulant comme un filet d’eau

Je ne peux que te souhaiter une bonne journée
En espérant que tu arriveras à me supporter
Saches que tu peux compter sur moi
N’importe où, n’importe quand et pour n’importe quoi

Suivez-moi :
Pterozorus

Ô Grand Pteroz
Toi qui es cause
De toute cette fureur
Qui jaillit à toute heure

De tout ce courage
Présent à tout âge
De toute cette joie
Qui coule en moi

Après tant d’efforts
A combattre plus fort
Nous sommes maintenant
Le plus grand de tous les clans

Usés ou même fatigués
Nous ne serons jamais découragés
Nous combattrons sans cesse
Sans connaitre de faiblesse

Suivez-moi :
Premier signe

Illusion ou présage
Je ne peux en être sur
Mais sur la Lune
J’ai vu ton visage

Tu m’observais
Par cette nuit d’été
Heureux
Quelque part dans les cieux

Minuit a déjà sonné
Et tu viens de te réveiller
Au-dessus de cette illusion
Derrière laquelle se cache la création

Cette petite fenêtre
Toute blanche et lumineuse
Ou tu as pu glisser ta tête
Par cette nuit ombrageuse

Suivez-moi :
Naheulbeuk

Entre deux tartines de beurre
Est arrivé un raider
Sous un peu de confiture
S’est installée l’aventure

Une équipe de bras cassés
Pour une stupide épopée
Taillés pour la couture
Plutot que l’aventure

Pour quelques pièces d’or
Ils défieront leur destin
En croisant la mort
Surtout le nain

Suivez-moi :